LIBELLULE

23 avril 2008

RESUME DES VACANCES

P4160032

Posté par LIBLIB à 22:02 - Commentaires [4] - Permalien [#]


08 avril 2008

En Avril....

De la neige sur la selle de mon scooter au petit matin et des fraises sur les étals des primeurs. Des manches courtes, des jupes et petits hauts en lin et des matins à 5°. Des bourgeons pleins les arbres pour des fruits à venir et chaque jour de petites gelées. Des régimes plein les magazines et un corps qui réclame des plats chauds et consistants.
... Ne te découvre pas d'un fil.

Posté par LIBLIB à 22:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 avril 2008

N UNE, NI DEUX !

Le scooter orange est revenu ! Alors que je m'apprêtais à partir, je le vois là garé devant moi ! Un papier et un crayon ont fait l'affaire : "Bonjour Jacques, De retour ? Et cette "jupe" alors, je voudrais bien savoir ! Suis curieuse moi ! A bientôt".
Je m'amuse comme une petite folle. J'espère le lire demain !

Posté par LIBLIB à 23:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 avril 2008

DONC !

Toujours pas revu le scooter orange et son propriétaire... vacances ? déménagement ? maladie ? partit avec une poulette ? Il va bien revenir...!

Aujourd'hui les yeux de G. cherchaient à se plonger dans les miens. J'ai réussie à garder un regard "inexpressif", je ne voulais pas que quoi que ce soit pu y être lu. Il ne le mérite plus.
Il aurait suffit d'une simple explication, de quelques mots d'excuse, d'un regret quant à son comportement si décevant, si lâche. Je n'ai même plus de colère. Je me surprend pourtant encore à avoir du désir pour lui, c'est physique, animal. C'est sans doute ce qui pour moi est le plus difficile à raisonner.

Ma grand-mère chérie nous a quitté en octobre dernier et depuis plus de 15 jours maintenant, je ne cesse de rêver d'elle. Jamais auparavant elle n'apparaissait dans mes nuits. Pourquoi maintenant. Est-ce que mon inconscient à bloqué ces pensées tout ce temps ? Cela me trouble. Souvent, je me réveille agitée ou triste après ces nuits où je redeviens enfant, où elle perd la tête, où nous partageons des moments de vie. Je pense très souvent à elle. Lui parler me manque terriblement, tout comme ses mains si aimantes, si tendres. Elle aimerait ce mois d'avril avec ses jonquilles, son soleil plus chaud, ses odeurs naissantes. C'était son mois, elle aurait eu 92 ans.

Demain je commence ma valise destination soleil ! lunettes, maillots de bains et robes légères ! je n'ai qu'une envie : me laisser aller à de longs bains de soleil avec de bons bouquins à dévorer ! j'ai hâte...

Posté par LIBLIB à 23:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 avril 2008

BONHEURS SIMPLES

- Les "Mon Chéri". Petite douceur dont raffolait ma grand-mère. Hier en faisant mes courses, je n'ai pas pu résister. J'en croque un tout de suite d'ailleurs.
- Les odeurs du printemps qui doucement se réveillent. C'est flagrant lorsque je passe le matin à scooter boulevard St Germain dans cette avenue bordées de platanes. Une odeur bien particulière que je retrouve aussi à Aix en Provence. Les beaux jours ne devraient plus tarder...
- Le plaisir de se mettre au lit avec un bon livre. J'adore me coucher tôt et me dire que j'ai du temps devant moi pour le savourer.
- Les retrouvailles avec les être chers que l'on a pas vu depuis longtemps. Les embrassades, les accolades, les sourires et les yeux qui pétillent, une légère gêne aussi. C'est à chaque fois différents mais toujours tellement bon.
- Les projets. Ils nous portent, nous subliment. Ils nous font exister au delà de tout et nous procurent une énergie dingue. Du stress, mais du bon.
- Le feu de cheminée à Paris. C'est comme un luxe, un vrai.

Posté par LIBLIB à 22:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]


31 mars 2008

PETIT RETOUR ICI......

....... pour donner des nouvelles !
- Notre ami au scooter est totalement invisible depuis maintenant 15 jours. Sans doute est-il en vacances ? J'avais pourtant préparé un joli petit mot mais celui-ci n'a pas eu d'autre choix que de rester au fond de mon sac !
- Enfin des vacances qui se profilent ! le soleil des caraibes m'accueillera dès le 10 avril prochain. Visite à mon cousin et à sa petite famille que je n'ai pas vu depuis plus d'une année.
- Mes cours de dessin de bijoux se poursuivent, nous en sommes maintenant à peindre les émeraudes et les rubis. Après les facettes sans fin des diamants, le plus difficile à interpréter à mon avis, nous attaquons maintenant les couleurs.
- Mon moi est un peu en berne. Je me sens en mal d'amour. Comme cela est difficile certains jours de ne pas partager sa vie. Les matins sont difficiles et tant de questions m'assaillent...
- Mon p'tit bout qui grandit à toute allure et va bientot avoir 3 ans ! Un caractère de pioche (comme dit sa maman) mais je l'aime tellement.

Posté par LIBLIB à 22:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 mars 2008

RENCONTRE bis

PICT1016

Posté par LIBLIB à 13:22 - Commentaires [5] - Permalien [#]

12 mars 2008

EN APARTE

Jamais je n'aurais pu penser que les blessures de l'enfance puissent à ce point rejaillir dans notre vie d'adulte. Les plus profondes, les plus enfouies, les plus timides, toutes prennent un malin plaisir à se rappeler à nous alors que nous pensions les avoir oubliées. Tant qu'elles ne sont pas digérées par notre si subtil inconscient, elles sont là dans un coin prêtes à rejaillir à tout moment.
Les miennes, je pensais leur avoir bien tordues le cou, mais je n'ai pas du serrer assez fort... Pourtant, aujourd'hui je suis capable de les analyser, de les raconter, de m'en moquer même, pas assez sans doute. Je les connais bien maintenant et malgré cela, elles me font parfois encore souffrir. Ça ne dure plus aussi longtemps c'est sûr, mais toujours j'ai peur de ne pas arriver au bout de celle-ci, la souffrance. Je perds pied, je me répands, je m'affole... puis le concret revient, je reprends confiance ; encore une partie de gagnée !
J'attends ces jours où comme une rémission, je pourrais me dire "tiens, mais ç'est finit !" Où mes vilains cauchemars récurrents n'existeront plus. Où chaque évènement un tant soit peu en relation avec tout ceci n'en sera plus imprégné. Où enfin je n'aurais plus de craintes. Où je n'aurais plus peur de ce que peuvent penser les autres à ces moments là (les autres qui ne peuvent pas vraiment comprendre, je ne leur en veux pas) Le jour où sans m'en rendre compte je serai définitivement passée à autre chose.
Ce jour là sera grand. Et moi je serai enfin délivrée, je serai enfin libre.

Posté par LIBLIB à 16:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mars 2008

LES FILLES

Lorsque j'évoque mes doutes, mes "comment faire", mes "comment lui dire"  mes "tu crois que je devrais..." avec mes amies, il est toujours intéressant de voir que ce qu'elles me conseillent colle parfaitement à leur caractère mais après réflexion, ne s'applique pas forcément au mien. Et, c'est tout à fait normal. L'être humain est complexe par sa différence et sa réflexion lui est propre et bien particulière.
Ce qui me fait me dire que plutôt que de vouloir les conseils des unes et des autres, je ferais sans doute mieux, pour ce qui est de mes histoires, d'y mettre mon coeur si je le veux, et de parler avec si j'en ai envie.
Pourtant, il est vrai que le jeu à son charme mais il finit par me lasser, donc il n'est pas pour moi. La vérité sans détour, de façon brutale me donnera t-elle satisfaction finalement...? sans doute que non. La plainte ne me plaît pas non plus, elle n'est pas bien jolie et me mettra sans doute dans une impasse.
Alors c'est certain, ce sont mes mots qui sortiront pour ne pas risquer de dire n'importe quoi, pour que ce soit vrai et que surtout, ça me ressemble.
Merci quand mêmes copines chéries pour votre patience et vos conseils, c'est tellement rassurant tout ça !

Posté par LIBLIB à 22:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 mars 2008

RENCONTRE

scooterNous nous croisons surtout le matin lorsque l'un et l'autre on s'équipe pour monter sur nos scooters. Au début, nous nous regardions puis petit à petit les sourires se sont installés. Ensuite, j'ai pris soin de passer auprès de lui et tenter un bonjour auquel il a répondu. Il y a environ trois mois, nous nous sommes retrouvés au feu en bas de notre rue et là, banalités d'usage mais tellement importantes pour échanger nos premiers mots. Depuis, il a été pas mal absent, je pensais même qu'il avait déménagé car je ne voyais plus le "deux selles orange". Puis, le revoilà ! "Tiens bonjour, ça va ?" on recommence. Puis vendredi matin dernier, un petit mot m'attendait... J'y découvrais également son prénom. Enfin, il osait ! j'ai bien sûr répondu à celui-ci ce week-end et ce matin, deuxième petit mot.
Je trouve cela très mignon. Rien de particulier à signaler pour le moment, juste un échange bien poli mais tout de même.... sa question, il aurait pu la poser en me voyant. Le fait de l'écrire ajoute un petit quelque chose de bien agréable, comme une petite intimité...
Bon, suite au prochain épisode.

Posté par LIBLIB à 13:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]